Astuces et règles de vie : la FAQ

Afficher le filtrage

Filtrer les questions par :
S'abonner au flux RSS de l'agenda

Affichage des résultats 21 à 25 sur 26 au total.

Stationnement

Le stationnement à contresens de circulation

Lorsque le stationnement se fait en créneau le long du trottoir, il n’est pas rare de voir des automobiles stationnées à contresens de la circulation.

On semble souvent l’ignorer mais ces véhicules sont en infraction et sont donc passibles d’une amende. En effet, comme le stipule l’article R417-1 du Code de la route, en agglomération, tout véhicule à l’arrêt ou en stationnement doit être placé par rapport au sens de circulation (l’avant du véhicule dans le sens de la circulation), c’est-à-dire sur le côté droit pour les chaussées à double sens, sur le côté droit ou gauche pour les chaussées à sens unique.

Le stationnement ou l’arrêt à contresens sont passibles d’une amende de 17€. Ce stationnement en contresens est dangereux à plusieurs titres. D’une part, pour se garer de la sorte, le conducteur a probablement franchi la ligne continue centrale (ce qui est passible d’une amende de 135€ et du retrait de 1 point sur le permis). D’autre part, lorsqu’il quittera son stationnement à contresens, il effectuera des manoeuvres dangereuses (mauvaise visibilité, obstruction de la voie de circulation) pour les autres automobilistes comme pour lui-même.

Circulation

Des cyclistes sur le trottoir

Le cycliste, comme tout un chacun, se doit de respecter le code de la route : stops, feux rouges, sens interdits, ... Il lui est également défendu de rouler sur les trottoirs, sauf s’il est âgé de moins de 8 ans et roule à la vitesse du pas ou si une piste cyclable y est implanté. Dans ce dernier cas, il s’agit d’un espace partagé qui réclame une allure adaptée. Même si cela peut paraître anodin, rouler sur le trottoir met en danger les piétons et constitue une infraction répréhensible d'une contravention de 22€ à 35€ avec majoration.

 

Circulation

Entrave à la circulation

Si l’entrave à la circulation est un délit plus couramment commis par des automobilistes que par des piétons, certains jeunes Chevillais s’amusent à barrer la route aux voitures, allant parfois jusqu’à s’allonger sur la chaussée pour y parvenir. Ces pratiques, en plus d’être extrêmement dangereuses pour soi-même comme pour autrui, sont également illicites. En effet, le fait de placer, sur une voie ouverte à la circulation publique, un objet faisant obstacle au passage des véhicules, ou d’employer un quelconque moyen pour entraver ou gêner la circulation, peut être puni de deux ans d’emprisonnement et de 4 500 euros d’amende.

 

Circulation

Circuler à vélo

Pourquoi ne pas profiter des beaux jours pour enfourcher un vélo et parcourir la ville et ses environs ? Cependant, pour circuler en toute sécurité, il est bon de rappeler certaines règles de base. Le vélo est un véhicule assujetti au code de la route et il est interdit de circuler à vélo sur les trottoirs sauf si une piste ou bande cyclable y est matérialisée, sous peine d’être verbalisé d’une contravention de 11€ à 35€. Par ailleurs, il est nécessaire de descendre de vélo pour traverser la rue sur un passage piéton sauf s’il est dans la continuité d’une piste cyclable traversante. Il est également recommandé aux cyclistes de porter un casque et d’être particulièrement attentifs lorsqu’une piste cyclable traverse un bateau. En revanche, ces derniers sont autorisés à rouler à contresens au sein des rues à sens unique situées dans les zones limitées à 30km/h (zones 30) à condition qu’un panneau le précise à l’entrée de la rue. Enfin, un décret de janvier 2012, inclus dans le code de la route, autorise désormais les cyclistes à passer au feu rouge pour tourner à droite à condition qu’un panneau l’indique en amont du carrefour. Le cycliste doit alors céder le passage aux autres véhicules traversant le carrefour au feu vert et laisser passer les piétons sur le passage protégé.

 

Nuisances sur la voie publique

Déjections canines

Les propriétaires de chiens sont tenus de ramasser les déjections de leur animal de compagnie pour le bien-être des piétons, sous peine de se voir verbaliser d’une contravention de 5e classe (1500€) assortie d’un jugement au tribunal de police. C’est pourquoi le territoire chevillais compte 24 bornes Toutounets mettant à disposition des petits sachets plastiques qui permettent aux maîtres de ramasser ce que leur compagnon à quatre pattes aura laissé sur le trottoir et de jeter le tout dans la borne.

 

Informations annexes au site