Groupe Socialistes unitaires

Mars 2018

Du nouveau aux Sorbiers.

 

Samedi 3 février, en présence de Madame la maire, des élus du Conseil municipal, et devant une foule venue nombreuse malgré le froid, s’est déroulée l’inauguration du City Stade dans le quartier Sorbiers-Saussaie. Cet équipement longtemps attendu par les jeunes du quartier est désormais une réalité concrète et aussi une illustration de ce que nous souhaitons incarner dans la cité : « le vivre ensemble ».

Cette belle réalisation, au-delà, de la pratique du sport pure et simple, sera certainement un formidable levier pour les jeunes qui pourront ainsi, non seulement

jouer ou participer à différentes manifestations sportives mais aussi créer du lien social. En effet, certains pourront livrer des matchs, d’autres n’être que de simples spectateurs, mais d’autres jeunes viendront pour retrouver des amis, échanger ou faire des nouvelles rencontres.

Depuis l’inauguration, cet espace est toujours occupé, preuve qu’il a très rapidement trouvé son public et qu’il est devenu un nouveau lieu de vie au cœur du quartier, pour la satisfaction de tous. Il ne reste plus qu’à souhaiter que l’entente entre les habitants et les jeunes puisse rester au beau fixe. Cela passe par la tolérance et une sensibilisation des uns et des autres au respect mutuel. 

par Hermine Rigaudmaire-adjointe et présidente du groupe Socialistes unitaires

Février 2018

 

Hommage au missionnaire spiritain Roger Mille

Le Père Roger Mille, surnommé ‘’Le Camerounais’’, n’est plus, décédé au mois d’août dernier, à 92 ans d’âge. J’ai eu la nouvelle lorsque j’allais lui remettre son traditionnel paquet de fin d’année, Colis de Noël que notre Municipalité offre aux seniors de la ville en fin d’année.

Lors d’une de mes dernières visites chez lui, j’avais déjà trouvé le Père Roger Mille très affaibli et triste. Il me disait qu’il avait fêté son anniversaire, le 9 décembre, seul. Même pas un seul message de joyeux anniversaire de ses amis et frères du Cameroun. Pourtant à l’occasion de son 89e anniversaire m’avait-il dit, il avait été fier de recevoir plus de 40 lettres avec cartes de vœux.

Missionnaire spiritain français, il a servi au Cameroun (Afrique) pendant 50 ans. Il avait souhaité y vivre jusqu’à son dernier jour, mais en 2001 son état de santé avait contraint sa communauté à le faire évacuer en France pour des soins appropriés.

Il s’était finalement installé presque contre son gré au séminaire de Chevilly-Larue, où il vivait sa retraite. C’était pratiquement un camerounais intégré. Il parlait passionnément du Cameroun, tous les jours et avec tout le monde. Le Père Roger Mille maîtrisait parfaitement trois dialectes camerounais. Chaque fois que j’allais déjeuner avec lui et lui remettre ses chocolats ou son ‘’Nnam-owondo’’, un met traditionnel camerounais qu’il aimait, il regrettait de ne plus avoir de visites de ses amis du Cameroun. En revanche, il était content du sacrifice que faisait le journal L’Effort camerounais pour lui envoyer chaque fois son exemplaire du journal. Le Père Roger Mille était abonné à ce journal depuis sa création en 1955. Il aimait beaucoup la lecture, la bonne. Il s’en est finalement allé, en ayant consacré toute sa vie aux autres, notamment aux plus pauvres. Il nous manquera ! 

par Hermine Rigaud, maire-adjointe et présidente du groupe Socialistes unitaires

Janvier 2018

 

2018 : année des réformes ?

À l’aube d’une nouvelle année, il est généralement de tradition de faire un bilan de l’année écoulée pour mieux appréhender les perspectives de la nouvelle. Force est de constater que 2017 aura été une année riche en événements.

Un nouveau président, une nouvelle assemblée, l’explosion des partis politiques classiques, des réformes annoncées sur la métropole de Paris, la fermeture des services publics ou la réduction des plages horaires des temps d’ouverture (nous pensons à la Sécurité sociale qui a définitivement quitté Chevilly-Larue, à la poste qui va encore réduire les services rendus à la population), la réduction des dotations de l’État. La liste est très longue sur ce que nous prépare le gouvernement sur la suppression de nos droits sociaux. N’oublions pas non plus les réformes emblématiques qui sont annoncées pour l’année prochaine, celles sur les allocations chômage et sur le logement.

On aura remarqué une chose, toutes ces réformes sont dirigées toujours vers les populations les plus démunies, qui vont encore perdre du pouvoir d’achat et qui se tourneront naturellement vers leurs élus de proximité, à qui le gouvernement aura auparavant supprimé des dotations.

Ne soyons pas dupes car une autre politique économique est possible, une politique plus centrée sur l’humain, la solidarité et le partage. C’est pourquoi, il sera important d’être vigilant pour 2018 et de nous faire entendre. Non nous ne sommes pas d’accord pour une casse annoncée de nos droits, ne nous laissons pas faire. Ensemble faisons entendre notre voix. Bonne année à tous !  

Informations annexes au site