Groupe Faisons avancer Chevilly-Larue

Avril 2019 

 

 

 

Nous avons besoin de nos commerçants !

 

 

 

Le commerce de proximité éprouve de grandes difficultés à Chevilly-Larue. Les rares commerçants qui décident d’investir dans notre commune le font sans garanties de réussite.

Dans une majorité de cas, les commerces baissent leur rideau quelques mois seulement après leur ouverture, faute de rentabilité suffisante. Le nouveau restaurant du centre-ville Le Bistrot d’Oliv semble faire exception en la matière. La carte semble donner satisfaction. Les produits proposés sont de qualité et l’équipe gestionnaire fait preuve de sérieux. Souhaitons que cette dynamique se poursuive.

Ce restaurant a bénéficié de conditions d’installation exceptionnelles de la part de la municipalité qui est propriétaire du fonds de commerce et du local commercial : une franchise totale de loyers (pas de paiement) sur plusieurs années et une dispense de paiement du fonds de commerce sur plusieurs années également. La question que nous sommes en droit de nous poser est : ce restaurant aurait-il accepté de s’installer à ChevillyLarue sans ces conditions exceptionnellement avantageuses ?

La réponse est très probablement non. Pendant ce temps-là, le Auchan-Market du centreville, un commerce vital pour les Chevillais semble en difficulté et de nombreuses rumeurs courent sur sa fermeture prochaine. Cette situation doit nous interroger sur les raisons qui font que Chevilly-Larue est devenue ‘’un désert commercial’’. La dégradation de notre cadre de vie, la paupérisation de la population, l’urbanisation déshumanisante, l’accès au centre-ville et les problèmes de stationnement en sont les principales raisons. D’autres communes arrivent à maintenir leurs commerces, pourquoi pas Chevilly-Larue ?

 

 

 

Yacine Ladjici • conseiller municipal, Faisons avancer Chevilly-Larue

Mars 2019 

 

Attention aux fausses nouvelles !

 

Depuis quelques semaines, la maire de Chevilly-Larue et son équipe font courir le bruit que notre mouvement citoyen local [Ensemble] serait une émanation de La République En Marche. Nous ne serions que les représentants locaux du président Emmanuel Macron. Ces allégations sont évidemment mensongères. Nous les démentons formellement !

Nos membres sont issus de tous les bords politiques à condition d’adhérer au socle de valeurs de notre mouvement citoyen local. Nous travaillons sans sectarisme avec tous les élus car nous pensons que l’appartenance politique ne doit pas être un frein à l’intelligence collective.

L’engouement pour notre initiative locale semble déranger la maire de Chevilly-Larue. Il fallait donc tenter de nous discréditer par tous les moyens. Certains ne reculent devant rien pour calomnier toute personne qui se pose des questions et qui pense différemment de la majorité : photos volées, faux comptes Facebook et fausses nouvelles à répétition. Ces derniers mois, nous avons également vu une série de tracts calomnieux contre des présidentes d’associations locales respectées de tous. Personne n’y échappe.

Nombreux sont les Chevillais qui ont décidé de rejoindre notre association pour faire avancer notre commune au-delà des clivages politiques nationaux, dans un état d’esprit ouvert, constructif et respectueux de la différence. Les confrontations entre petites chapelles politiciennes appartiennent au passé. Ce qui compte c’est de servir l’intérêt collectif et de vouloir améliorer la vie de nos concitoyens.

Après 40 ans sans changement politique, Chevilly-Larue a plus que jamais besoin d’une alternance.

 

Yacine Ladjici conseiller municipal, Faisons avancer Chevilly-Larue

Février 2019 

 

En campagne électorale avec vos impôts !

 

Il y a quelques mois, les Chevillais ont été sollicités sur les réseaux sociaux pour donner leur avis sur notre commune via une application dénommée « Mon avis citoyen ».

Beaucoup se sont exprimés sincèrement et ont laissé leurs coordonnées personnelles comme le mentionnait la fin de l’enquête.Tout récemment, ces mêmes citoyens ont reçu un e-mail de la Maire les invitant à se rendre à des réunions politiques.
Par respect des droits de nos concitoyens, il aurait été plus honnête d’indiquer que toutes les données personnelles récoltées dans le cadre de l’enquête menée par « Mon avis citoyen » seraient vendues à la Maire de Chevilly-Larue en vue d’une exploitation politique pour sa campagne électorale.

Ce type d’enquêtes commandées à des entreprises spécialisées coûte entre 100 000 € et 250 000 €. Plus inquiétant, cette grande opération n’a jamais été présentée en Conseil
municipal ni votée par les élus de la ville de Chevilly-Larue. Une majorité toujours aussi peu transparente.

Nous avons bien compris que certains considèrent la ville de Chevilly-Larue comme un bien particulier à la libre disposition de la France insoumise, du Parti communiste et de leurs amis. Mais de là à utiliser ouvertement les deniers publics à des fins électoralistes, il fallait oser !

Cela fait plus de 40 ans que notre commune n’a pas connu d’alternance politique. Les affaires ayant mis en cause les proches de la maire nous démontrent chaque jour que le système en place arrive à ses limites.

Nous en subissons actuellement les conséquences avec une série de dérives depuis le début de cette mandature. Un souffle nouveau est indispensable

 

Yacine Ladjiciconseiller municipal, Faisons avancer Chevilly-Larue

Janvier 2019 

 

Soyons Ensemble en 2019

 

Une nouvelle année commence et avec elle de nouvelles raisons d’espérer un monde meilleur. Un monde dans lequel chacun d’entre nous aurait une place et un rôle dans cette belle aventure commune qui s’appelle l’Humanité.

Nous vivons dans une époque d’immédiateté et de spontanéité qui peut nous faire perdre le sens de notre action et de nos valeurs. Le moindre évènement se produisant à des milliers de kilomètres de chez nous peut avoir des répercussions sur nos vies. C’est la force de l’information en continu et des moyens de communication modernes.

Plus que jamais, nous avons besoin de nous écouter, de nous respecter et de travailler en commun pour continuer à construire des projets Ensemble.

La force de l’humain dépasse de loin tous les moyens techniques qui existent dans notre monde. Le tout est d’en avoir conscience et de cultiver une volonté partagée pour avancer dans le sens de l’intérêt collectif. C’est le cas d’une majorité de Chevillais. Nous en sommes convaincus.

Se rassembler au-delà des clivages et des divisions politiques est une exigence de tous les jours. Nous devons la mettre en œuvre pour nous donner une chance de réussir Ensemble à Chevilly-Larue et dans notre pays.

Pour cette année 2019, toute notre équipe vous souhaite de la prospérité, de la sérénité et de la chaleur humaine. Ces trois éléments favorisent les échanges et permettent à chacun de réfléchir et imaginer notre futur. Notre équipe viendra vers vous durant toute cette année 2019 pour construire Ensemble le Chevilly-Larue de demain. Que nos échanges soient fraternels et créatifs !

 

Yacine Ladjici • conseiller municipal, Faisons avancer Chevilly-Larue

Décembre 2018 

 

Chevilly-Larue n’est pas à bétonner !

 

La maire de Chevilly-Larue nous alerte depuis quelques semaines sur les démarchages agressifs de certains promoteurs qui voudraient racheter des zones pavillonnaires pour bétonner massivement nos quartiers. La prise de position de notre Maire a beaucoup fait sourire les élus et les associations qui se battent pour préserver nos quartiers contre la densification mise en oeuvre par cette majorité. Elle oublie volontairement de nous dire qu’en tant que maire-adjointe à l’Urbanisme dans la mandature 2008-2014 puis maire de Chevilly-Larue depuis 2014, elle est la première responsable de la dégradation de notre cadre de vie. Vouloir désigner un responsable virtuel (les promoteurs) est une façon de détourner l’attention des Chevillais en leur faisant croire que le danger vient de l’extérieur. C’est une technique de communication vieille comme la politique. 

En réalité, le maire dispose de toutes les attributions juridiques pour mettre à jour le plan

local d’urbanisme et protéger donc nos zones pavillonnaires.

Certains maires ont décrété par exemple des zones d’exclusion d’immeubles et ont limité le nombre maximum d’étages pour les futures constructions. Cela a dissuadé les promoteurs immobiliers de toutes velléités d’investissement. Ces solutions sont tout à fait applicables à Chevilly-Larue.

Les opérations Anatole France, Meuniers et Sorbiers sortent de terre. Elles nous donnent

un avant-goût assez amer du projet urbain que tente de nous vendre la maire de Chevilly-

Larue. Nous lui disons tout simplement que Chevilly-Larue n’est ni à vendre et ni à bétonner. Nous vous souhaitons un bon mois de décembre et de belles fêtes.

 

Yacine Ladjici conseiller municipal, Faisons avancer Chevilly-Larue

Novembre 2018 

Football à Chevilly-Larue : Visons l’excellence !

 

Nous avons la chance d’habiter dans une ville qui regorge de talents dans les domaines sportif, culturel et artistique. L’engouement de nos jeunes pour le football n’est pas nouveau. La réussite des Bleus lors de la coupe du monde 2018 en Russie n’a fait qu’amplifier une dynamique engagée depuis de nombreuses années. Nos équipes masculines comme féminines travaillent beaucoup, avec l’aide de leurs entraîneurs et de l’Élan, pour améliorer leurs performances. Elles sont conscientes de leur rôle d’ambassadeurs à l’échelle du département du Val-de-Marne comme au niveau national. Une équipe de football qui réussit participe au rayonnement de la ville et à sa notoriété. 


Des communes comme Rungis ont réussi à élever le niveau de leurs clubs de football en quelques années et nombreux sont les jeunes Chevillais tentés par une expérience dans la ville voisine pour progresser encore plus vite. Nous avons des jeunes de talent, une association sportive de qualité (l’Élan) et des moyens municipaux importants. Que manque-t-il alors ? Des équipements de haut niveau accessibles et en nombre suffisant pour permettre à nos sportifs de s’entraîner dans des conditions optimales. 


Ce n’est un secret pour personne, la ville de Chevilly-Larue dispose de moyens financiers considérables (60,3 millions d’euros de budget en 2018). La création d’un deuxième terrain synthétique dans le parc municipal des sports semble être nécessaire pour offrir plus de possibilités et viser ainsi l’excellence sportive. Nos jeunes veulent avancer. Le devoir des élus municipaux est de les aider dans la réalisation de leurs rêves.

 

Yacine Ladjici Conseiller municipal, Faisons avancer Chevilly-Larue

Octobre 2018

8 semaines …

Nous avons connu un été mouvementé à Chevilly-Larue. Plusieurs polémiques sont venues déstabiliser la maire et sa majorité depuis le mois de juin.

L’une des affaires concerne M. Patrick Blas, maire-adjoint de Chevilly- Larue et par ailleurs président d’une association dénommée l’ACSF (Association Culturelle Sociale et Familiale). Cet élu a été mis en cause dans la presse concernant un conflit d’intérêt en raison de sa double fonction de maire-adjoint et de président d’association subventionnée par la ville. Nous avons toujours voté les subventions accordées à cette association (100 000 €/an en moyenne) car nous considérions jusqu’à présent que la commission d’attribution municipale exerçait un travail de vérification des budgets et des comptes de nos associations.


Interpellés par les articles de presse, nous avons pris contact en toute discrétion et sans polémique supplémentaire avec M. Dominique Lo Faro, maire-adjoint en charge des associations, pour obtenir les comptes annuels de l’association ACSF. Après 8 semaines d’échanges, nous avons reçu une réponse qui nous a laissés perplexes : on nous annonce en effet, que la ville ne dispose pas des comptes de cette association. 


Deux hypothèses. Soit la majorité ne dispose vraiment pas des comptes de l’association présidée par M. Blas. Ce qui pose la question de la compétence de la majorité dans la gestion de nos finances municipales. Soit la majorité dispose bien des comptes de cette association mais refuse de nous les fournir de peur de ce qu’on pourrait y trouver. 

Dans les deux cas nous avons un problème. Nous vous laissons juges de la  situation …

Yacine Ladjici Conseiller municipal, Faisons avancer Chevilly-Larue

 

Septembre 2018

Bonne rentrée à tous les Chevillais

Toute l’équipe de Faisons avancer Chevilly-Larue vous souhaiteune bonne rentrée scolaire.. Ce moment est crucial pour la communauté éducative qui déploie toute son énergie pour faire en sorte que nos enfants soient dans les meilleures dispositions à l’école. Nous adressons un message de soutien et de sympathie à tout le corps enseignant, au personnel municipal du service éducation et à tous les parents d’élèves de notre commune qui seront en première ligne durant toute l’année scolaire, particulièrement avec la nouvelle organisation de la semaine. Les associations de Chevilly-Larue ont également un rôle déterminant dans l’accompagnement des générations futures. Ce travail de titan parfois peu visible doit être reconnu et salué. Nous continuerons à soutenir nos associations et à nous mobiliser pour qu’elles bénéficient de plus de moyens. Cette année, les inscriptions aux activités sportives se feront le 8 septembre au gymnase Marcel Paul à l’occasion du forum de rentrée. Cette nouvelle formule du forum inclura désormais toutes les associations de Chevilly- Larue et leur donnera ainsi une occasion précieuse de vous présenter la richesse de leurs activités et de vous convaincre de les rejoindre en devenant bénévole. Nous avions déjà étudié et proposé cette formule du forum de rentrée dans le passé. Espérons que son application donnera pleine satisfaction aux Chevillais. Nous profitons de cette tribune pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux arrivants dans notre commune. Notre équipe est à votre disposition pour accompagner votre intégration. 

Yacine Ladjici• Conseiller municipal, Faisons avancer Chevilly-Larue

Juillet - Août 2018

 

Une majorité qui fragilise les Chevillais les plus modestes !

 

 

La Maire de Chevilly-Larue et sa majorité ont décidé de baisser de 35% l’allocation différentielle pour la garde du jeune enfant.

 

Cette aide de la municipalité permettait aux parents qui n’ont pu obtenir une place en crèche de bénéficier d’un supplément pour payer les services d’une assistante maternelle.

 

Ce coup de rabot va toucher les parents Chevillais les plus modestes et la perte financière pourra représenter jusqu’à 624 € par année pour un foyer.

 

 

Cette somme peut sembler dérisoire pour certains mais il est utile de rappeler que cette aide permettait à beaucoup de parents isolés ou en difficulté financière de boucler des fins de mois difficiles. Alors que nous vivons dans l’une des villes les plus riches du Val-de-Marne et que nous avons chaque année des excédents budgétaires de plusieurs millions d’euros (budget disponible non dépensé : 2,2 millions en 2017), la Maire a décidé à la surprise générale de fragiliser les familles les plus modestes pour réaliser une économie inférieure à 30 000 € sur un budget total de 52 millions d’€. Cette mesure est injuste.

 

 

 

 

Comment expliquer que notre commune puisse avoir recours à de telles mesures pour réaliser de supposées économies budgétaires ?

 

La baisse des dotations de l’État est quasi-nulle en 2018 (inférieure à 0,4% de notre budget). Elle ne peut expliquer la nécessité d’un tel sacrifice pour les Chevillais.

 

Toute l’opposition municipale a voté contre cette proposition présentée lors du Conseil municipal du 20 Juin 2018 mais la majorité municipale, plus nombreuse en élus, a eu le dernier mot.

 

Par Yacine Ladjici, conseiller municipal du groupe Faisons avancer Chevilly-Larue

 

 

 

Pour toute question ou observation : yacine.ladjici@gmail.com

Juin 2018

 

Logement social à Chevilly-Larue : Une question qui inquiète !

Les Chevillais sont très sensibles à la question du logement social, particulièrement depuis que nous voyons de nombreux immeubles sortir de terre dans tous les quartiers.

Il est à présent connu de tous que notre commune fait partie des villes les plus dotées en logements sociaux en Île-de-France avec un taux de 42,6%. Notre proposition de fixer un seuil maximum de 30% de logements sociaux permet d’avoir une bonne mixité sociale et un bon vivre ensemble. Elle a hélas été refusée par cette même majorité lors de la révision du précédent plan local d’urbanisme. Les nombreux programmes en cours vont très certainement faire évoluer le taux actuel. Il n’est d’ailleurs pas évident d’estimer le futur taux et nous avons bien vu que la majorité essaie d’être rassurante en annonçant un chiffre à l’horizon 2030. Cette estimation fournie par la Maire fait sourire les Chevillais. 

Dans le Val-de-Marne, Bonneuil-sur-Marne a un taux de logements sociaux de 76,90%, Valenton a un taux de 66% et Gentilly a un taux de 54,80%. Point commun de ces trois villes, elles sont gérées par une maire ou un maire issu du Parti communiste. Le moins que nous puissions dire est que ces communes sont rarement citées pour leur cadre de vie exceptionnel !

Espérons que la majorité municipale ne considère pas ces trois communes comme un objectif à atteindre. Espérons également que de nouveaux projets de densification (dans le quartier Larue /Croix du Sud par exemple) ne sont pas à l’étude dans le dos des élus de l’opposition municipale et de la population ...

Par Yacine Ladjici, conseiller municipal du groupe Faisons avancer Chevilly-Larue

Pour toute question ou observation : yacine.ladjici@gmail.com

 

Mai 2018

Budget 2018 : La concertation appartient au passé à Chevilly-Larue ! 

C’est une première, la Maire de Chevilly-Larue considère désormais que les réunions de concertation ne sont qu’un moyen d’amuser la galerie. La nouvelle méthode adoptée consiste donc à rédiger le budget en cercle très réduit et d’inviter ensuite les élus et la population à débattre pour faire semblant d’écouter les propositions. Curieuse conception de la démocratie.

Même les élus de la majorité se voient désormais sèchement rappelés à l’ordre par la Maire lorsqu’ils se permettent de faire des propositions en  Conseil municipal et tant pis si les idées sont tout à fait intéressantes pour notre démocratie locale. Comment voter le budget dans ces conditions peu habituelles ? Cette dérive progressive dans la gouvernance de notre commune vers une gestion dogmatique des affaires municipales est à contre-courant des attentes des Chevillais qui demandent à être réellement associés à la vie politique locale au-delà des préférences politiques nationales.

La section locale du Parti communiste de Chevilly-Larue, dont est issue la Maire, ne peut être la seule source programmatique de cette majorité qui donne le sentiment d’être en résistance sur tous les changements qui s’opèrent dans notre région et dans le monde. Nous en avons assez de voir notre Conseil municipal se transformer en tribune pour les idées anticapitalistes et révolutionnaires les plus extrêmes. Chevilly-Larue a soif de modernité et d’innovation. Ce n’est pas la nouvelle orientation de ‘’Madame la Maire’’ qui va nous y emmener.

Peut-être que le moment est venu de tourner la page ? 

Par Yacine Ladjici, conseiller municipal du groupe Faisons avancer Chevilly-Larue

 

 

Avril 2018

Les grands revirements de la Maire sont en marche !

Le 16 mars 2018, élus municipaux et citoyens étaient invités au débat d’orientations budgétaires pour donner leur avis sur le budget 2018.
Surprise N°1 : Le budget 2018 était déjà prêt avant le débat d’orientations budgétaires qui avait lieu le soir du 16 mars. Les élus municipaux ont pu repartir avec le document en fin de séance du Conseil municipal. Pourquoi organiser un débat d’orientations budgétaires le 16 mars et un débat participatif avec la population le 21 mars alors que tout est déjà décidé avant ces réunions ? Quel manque de respect pour celles et ceux qui ont participé à ces réunions en toute sincérité.

Surprise N°2 : La Maire s’allie officiellement avec La France insoumise pour gouverner notre ville. Coup de barre à l’extrême gauche !

Surprise N°3 : La Maire abandonne la brigade équestre après des années d’entêtement sur cette mesure inefficace. Quelle perte de temps et d’argent.

Surprise N°4 : La Maire nous annonce le lancement d’une étude pour créer une police municipale. En 2017, elle déclarait qu’il n’y aura jamais de police municipale sous sa gestion.

Surprise N°5 : Le budget de fonctionnement de 2018 est de 43,6 millions d’€, celui de 2017 de 43,7 millions d’€ et pour rappel celui de 2014 (début de mandature) de 43, 6 millions d’€. Pourquoi dire aux Chevillais que nous avons moins de moyens alors que les chiffres disent le contraire ?

Les Chevillais demandent de la cohérence et de la stabilité dans la gestion municipale...

 

Par Yacine Ladjiciconseiller municipal du groupe Faisons avancer Chevilly-Larue

Mars 2018

Message aux associations!

 

Nos associations sont dans une période cruciale. Celle de l’élaboration de leur budget pour l’année 2018. Cet exercice parfois complexe s’accompagne en général d’une réunion budgétaire avec la Maire de Chevilly-Larue pour que chaque responsable associatif puisse justifier le montant de la subvention demandée à la mairie. Chose tout à fait normale.

Il est en revanche moins normal d’apprendre que Madame La Maire annonce à toutes les associations que la ville n’a plus beaucoup d’argent, laissant entendre que toute subvention accordée devrait être mise sur le compte d’une « générosité exceptionnelle de La Maire ».

Nous ne pouvons laisser de tels propos sans réponse lorsqu’on sait que Chevilly- Larue est l’une des villes les plus riches du Val-De-Marne et que les subventions à nos associations n’ont représenté que 3,4% de notre budget de fonctionnement en 2017.

Nos associations font un travail remarquable. Elles apportent du lien social et du dialogue dans une société qui devient de plus en plus individualiste. Leur rôle est indispensable. Nous saluons l’investissement des responsables et des adhérents qui travaillent bénévolement pour faire vivre leurs associations, souvent au détriment de leurs activités personnelles et de leur famille. Ils ont sans doute mieux à faire que de subir du stress supplémentaire concernant les attributions de leurs subventions pour l’année 2018

Les subventions accordées aux associations émanent de nos impôts locaux et de ceux des entreprises qui travaillent à Chevilly-Larue.

Par Yacine Ladjici, conseiller municipal et élu du groupe Faisons avancer Chevilly-Larue 

Février 2018

Protégeons nos arbres !

 

La disparition des arbres sur l’avenue Franklin Roosevelt a touché beaucoup d’entre nous. Il est clair que le paysage de cette zone du centre-ville a été modifié pour un long moment. La majorité municipale et le Conseil départemental du Val-de-Marne ont annoncé que ces arbres étaient touchés par une maladie qui condamnait leur développement.

Dans la mesure où aucun rapport d’expertise n’a été produit aux élus de l’opposition, il nous est difficile de ne pas émettre quelques réserves. Nous faisons le choix de croire que l’administration publique est de bonne foi et qu’il n’y avait pas d’autre choix que de sacrifier ces arbres.

Cette séquence doit amener la majorité à adopter une autre méthode, notamment en améliorant l’information à nos concitoyens en amont des projets, pour éviter l’effet de surprise qui a pu choquer beaucoup de Chevillais.

Nous proposons qu’à l’avenir, chaque projet entraînant la découpe d’arbres ayant plus de 10 ans d’âge soit a minima examiné en commission municipale de l’urbanisme et du développement durable. Si le nombre d’arbres concernés est important (plus de 5), nous proposons qu’une délibération soit soumise au vote du Conseil municipal. Des experts indépendants, sollicités par des citoyens, sont venus confirmer que beaucoup de nos arbres sont en bonne santé.

Nous espérons que d’autres arbres ne sont pas menacés de disparition et si tel était le cas, nous demanderions à madame la Maire de nous produire les rapports d’expertise d’un organisme indépendant pour que nous soyons collectivement convaincus par la pertinence du choix.

Par Yacine Ladjici, conseiller municipal et élu du groupe Faisons avancer Chevilly-Larue 

Janvier 2018

 

Un scandale à Chevilly-Larue pour commencer l’année 2018 ? 

Tout d’abord, au nom de notre liste des municipales de 2014, nous adressons à toutes les Chevillaises et à tous les Chevillais nos meilleurs vœux de bonheur, de santé et de réussite pour cette nouvelle année. Nous formons le vœu d’une ville vivant dans son temps, où la démocratie y serait plurielle et non soumise aux caprices d'une Maire qui ne supporterait pas une voix différente en Conseil municipal.

Nous aurions aimé commencer l’année 2018 dans de meilleures circonstances mais Madame La Maire en a décidé autrement en voulant bafouer notre droit à l’expression démocratique. J’ai en effet été destinataire au courant du mois de décembre 2017 d’un appel téléphonique de la Maire pour m’informer de sa volonté de réduire la périodicité de notre tribune dans le journal municipal.

Alors que nous sommes la principale force d’opposition depuis 10 ans et que nous avons toujours disputé la municipalité au Parti communiste, cette décision sonne comme une volonté de réduire au silence la seule liste en mesure de proposer un projet alternatif crédible pour notre ville. L’article 36 du règlement intérieur du Conseil municipal est pourtant clair : tout groupe politique constitué au moment du renouvellement du Conseil municipal bénéficie d’une expression mensuelle libre dans le journal de la ville et aucun événement n’est de nature à remettre en cause ce droit. Nous sommes en attente d’une notification écrite officielle signée par la Maire pour engager une procédure devant le tribunal administratif. Aucun débauchage individuel, aucune manipulation ne nous fera renoncer à ce droit fondamental.
Vous renouvelant mes vœux les plus chaleureux pour chacun d'entre vous et vos proches. 

Par Yacine Ladjici, conseiller municipal et élu du groupe Faisons avancer Chevilly-Larue 

Informations annexes au site