Vos services publics



Les jardiniers de la ville en plein boum

Voici venue la saison du fleurissement de la ville, époque très appréciée des dix jardiniers de la commune. Tout en s’attelant à la tonte des pelouses, à la taille des arbustes et à la préparation des sols des massifs, les jardiniers de la ville ont débuté avec grand plaisir le (re)fleurissement de ce qu’ils appellent affectueusement leur « grand jardin ».

À cette saison, les jardinières et espaces verts de Chevilly-Larue deviennent leur terrain d’expression de prédilection. Armés de pelles et de râteaux, ils exercent leur passion dans un seul but : celui d’égayer les rues de la ville de multiples couleurs et senteurs de saison. Ici des hémérocalles orangées, plus loin des pensées rouge écarlate ; leur amour des belles plantes donne un nouvel éclat à la ville. « J’aime toutes les tâches liées à mon travail, mais il est vrai que la création de massifs est un moment particulièrement satisfaisant. Voir pousser les plantes qu’on a mises en terre, c’est presque magique » confie Denis Enguehard, jardinier au service Espaces verts de la ville. Cette année, l’entrée de ville donnant sur L’Haÿ-Les-Roses ainsi que le Coeur de ville ont fait l’objet de toutes les attentions.
Les jardiniers de la commune ont ainsi planté des plantes vivaces sur de nouveaux îlots autour du rond-point Mermoz et sont actuellement en train de restructurer tous les massifs de la place Nelson Mandela et de ses abords. Et s’ils ont assurément la main verte, ils ont aussi le sens du partage. « Très souvent, les gens s’arrêtent pour nous questionner sur les essences que nous sommes en train de planter ou nous demander des conseils de jardinage. C’est agréable d’avoir ce type d’échange, on se fait toujours un plaisir de leur répondre », expliquent de concert Simon Priam et Alexandre Lepesant, également jardiniers de la commune.
Animé par le plaisir d’embellir la ville et de communiquer leur savoir, le travail des dix agents du service Espaces verts est d’ailleurs régulièrement salué par les habitants. « Les passants nous félicitent et nous remercient souvent. C’est vraiment un grande source de satisfaction »

 
Haut de page