Vos services publics



Espace commun des solidarités : un lieu unique, des services

L’Espace commun des solidarités rassemble en son sein des services municipaux, départementaux, associatifs. Certains y résident à demeure, d’autres y assurent des permanences, tous sont utiles à tous les Chevillais, des nouveaux nés aux personnes âgées, et travaillent en transversalité. Visite guidée au coeur d’un lieu unique.

   

L’Espace commun des solidarités (ECS) est un lieu unique dans tous les sens du terme. Unique parce qu’il est le seul du genre à exister dans tout le Val-de-Marne ; unique, parce qu’il est un exemple sans comparaison de travail multi-partenarial entre différentes institutions ; entre ces murs cohabitent au quotidien les services sociaux de l’Espace départemental des solidarités (assistants sociaux, personnels administratifs), la Mission locale (aide à l’emploi des jeunes de 16 à 25 ans), un agent d’accueil municipal et le service municipal de la Petite enfance, tandis que y sont assurées des permanences du correspondant du Parquet, de EDF Précarité, de AEF94 (accompagnement individuel des demandeurs d’emploi), de l’association Nouvelles voies (accompagnement administratif et juridique), du Clic6 (information et coordination en gérontologie), de l’assistante sociale de la Cramif et de l’assistante sociale du personnel communal. Unique, l’Espace commun des solidarités l’est surtout parce qu’il est un exemple de mutualisation des moyens mais aussi des connaissances entre des institutions complémentaires (services municipaux, services départementaux, associations).

Au plus près des besoins des habitants

Placé sous la responsabilité du Conseil général, l’ECS a ouvert ses portes en octobre 2009. Mais le projet est né il y a plus de dix ans, de la volonté de la commune, du Conseil général et de la Mission locale de créer une plateforme de services où se retrouveraient tous les acteurs de l’aide à l’insertion sociale et professionnelle. L’idée était alors de répondre aux besoins des Chevillais en proposant une offre de services au plus près de chez eux afin que l’accès leur en soit facilité. « La commune souhaitait que les services départementaux soient présents sur son territoire, le Conseil général avait la volonté de construire des locaux et la Mission locale était déjà implantée à Chevilly-Larue ; ce lieu est le fruit d’une convergence commune », rappelle Florence Cristofoletti, agent du département responsable de l’Espace départemental des solidarités (basé à Fresnes, et concernant les villes de Chevilly-Larue, Fresnes et Rungis) et également responsable de l’Espace commun des solidarités. « Le projet a été pensé pour permettre aux professionnels de décloisonner les services, de travailler plus efficacement ensemble »

Tout commence par l’accueil

Répondre aux besoins des usagers, cela commence à l’accueil. C’est là qu’en premier lieu ont été mutualisés les moyens et les savoirs ; un accueil partagé, c'est-à-dire assuré par du personnel communal, de la Mission locale ou du Conseil général, a été mis en place. Haoudhoi Said Ali, chargée d’accueil, dépend du service municipal de l’Action sociale. « Je partage mon temps entre l’ECS et le CCAS. Ici, je ne fais pas qu’accueillir le public, je l’informe, je l’oriente vers les différentes permanences, comme celle du correspondant du Parquet par exemple, et je gère le planning des travailleurs sociaux du département ». Ce qui sousentend une connaissance parfaite des activités de chacun de ses collègues et un échange permanent avec ses homologues chargées de l’accueil. Pour Géraldine Le Goff, chargée d’accueil pour la Mission locale, « le partenariat avec les autres services se fait plus facilement. Pour orienter un jeune vers une assistante sociale, il suffit de traverser le couloir pour lui obtenir un rendez-vous. Cela gagne du temps. Il est rare qu’un usager reparte de l’ECS sans un début de prise en compte de sa problématique ». Katty Larade, collaboratrice auprès des assistantes sociales du Conseil général, partage la même vision.

Un espace multipartenarial

Des bureaux du service Petite enfance aux permanences du Clic6, des permanences du correspondant du Parquet à celles des assistantes sociales départementales, l’ECS accueille des publics de tous les âges et confrontés à toutes sortes de situation. « On est complémentaires les uns des autres », explique Séverine Da Silva, conseillère en gérontologie au Clic6, qui partage son bureau avec celui de Nacera Naci, secrétaire du service municipal Petite enfance. « On se connaît tous, il y a une cohésion d’équipe, une cohérence partenariale au sein de cet échelon de proximité », précise Djamel Grahn, assistant social accompagnement du Département. « Cela permet d’être plus réactif, de croiser les regards sur la situation d’une famille ». Et, sur la base du diagnostic partagé ainsi facilité, d’apporter aux usagers des réponses communes et efficaces. « L’ECS a rapproché les institutions entre elles » résume la responsable du lieu Florence Cristofoletti. Cela est également vrai hors les murs où des partenariats se sont construits, entre les services sociaux du département et l’épicerie solidaire Sol’Épi par exemple. Toutes les six semaines se tient le pôle gérontologique, animé par le Clic6 et auquel participent les services municipaux et départementaux ainsi que le bailleur Valophis. Une manière de travailler ensemble qui a le mérite de répondre aux exigences municipales et d’être en corrélation avec les orientations du schéma départemental d’action sociale, et, surtout, de replacer l’usager au coeur des dispositifs en améliorant la qualité des réponses à l’accueil, en favorisant l’accès aux droits et à l’accompagnement de chacun.

LES SERVICES ET PERMANENCES À L’ESPACE COMMUN DES SOLIDARITÉS
◗ Services décentralisés de l’Espace départemental des solidarités Les usagers peuvent être reçus sans rendez-vous par des assistantes sociales d’accueil et sur rendez-vous par des assistantes sociales d’accompagnement. 3, rue du Béarn – 01 49 84 09 05.
◗ Mission locale Pour les jeunes de 16-25 ans ayant besoin d’aide en matière d’orientation professionnelle, de formation, d’aide à la recherche d’emploi. 3, rue du Béarn – 01 45 60 59 44.
◗ Correspondant du Parquet M. Hornetz reçoit sans rendez-vous le lundi de 9h à 10h30 et de 13h30 à 17h30, sur rendez-vous les 1er et 5e mercredis du mois de 9h à 12h30 au 01 41 80 18 95 – 06 18 42 04 84.
◗ AEF 94 Accompagnement individuel des demandeurs d’emploi. Permanences le mardi matin pour un premier rendez-vous au 3, rue du Béarn (01 41 80 18 95), pour le suivi au 01 46 86 12 69.
◗ Assistante sociale de la Cramif (Caisse régionale d’assurance maladie d’Île-de-France) Permanence le jeudi après-midi au 3, rue du Béarn, sur rendez-vous (au 01 56 20 15 85).
◗ Association Nouvelles Voies Accompagnement administratif et juridique, écrivain public, etc. Permanences un jeudi sur deux au 3, rue du Béarn (et un jeudi sur deux à la Maison pour tous au 01 46 75 93 22) l’après-midi à partir de 14h. Sur rendez-vous au 01 41 80 18 95
◗ EDF Précarité Permanence le 1er vendredi du mois, le matin, sur rendez-vous au 3, rue du Béarn. Tel : 01 41 80 18 95
◗ Clic6 Dispositif d’information et coordination en gérontologie en direction des personnes de plus de 60 ans et de leurs familles. 4, place Nelson Mandela 01 48 53 79 09.
◗ Service Petite enfance Ce service municipal organise un point mensuel d’information et de pré-inscription en présence des représentants des différents modes d’accueil des tout-petits, les 2e mardis du mois à 17h. 4, place Nelson Mandela 01 56 30 02 92

 
Haut de page